Recycler pour créer : le Pigeonnier fait peau neuve !  - Orvault

jeudi 29 mars 2012


Martine Rochcongar et l'atelier de loisirs créatifs autour de La Mariée.

 

 

Ce lundi soir, l'association Histoires de filles était à l'honneur avec l'inauguration des nouveaux décors du Pigeonnier.

Une réalisation originale, menée avec pugnacité par Caroline Rochcongar, la créatrice d'Histoires de filles. En octobre dernier en effet était lancé l'atelier de loisirs créatifs pour améliorer le décor du Pigeonnier, à l'appel de la mairie d'Orvault demandeuse d'un projet innovant. « La mairie a fait du tissage et l'association Histoires de filles a répondu », explique Marie-Cécile Corbières, adjointe à la culture.

Elle ajoute avec un petit sourire : « Il y a des choses malines, intéressantes. Un petit côté humoristique et facétieux de la part de l'artiste » En témoignent les créations comme la Mariée : un miroir-cage entouré d'une robe de mariée. « On se regarde dans le miroir, on s'approche et on voit que ce n'est pas écrit « pigeon ». On sort de la cage, tout comme au cirque le clown qui sort de sa boîte... », commente Catherine Rochcongar.

Cet ouvrage collectif (une dizaine de personnes ont participé à sa réalisation), est un acte solidaire, qui s'inscrit dans le développement durable puisque les créations sont réalisées à partir d'objets de récupération. L'association ne s'est pas contentée de donner au Pigeonnier une « peau neuve », elle a également offert à deux associations caritatives, deux chèques de 500 € grâce aux ventes de leurs créations réalisées lors des flâneries de Noël. Il s'agit des associations Arcade et Fourmis. terre, deux associations travaillant en relation avec l'Afrique, Fourmis. terre étant basée en Belgique.

Le pigeonnier en argot signifie « Boudoir des femmes galantes » (cf. Rigaud, 1988), d'où une autre création située dans un lieu plutôt insolite : les toilettes ! Avec un lien ténu à la lingerie : un article sur Chantal Thomas, qui crée aujourd'hui du mobilier, « d'où la décoration en noir et rose pour l'esprit coquin, les frous-frous, le cuir, les fleurs », note Catherine Rochcongar.

Internet tient aussi une place dans le langage de l'association puisque son ancêtre n'est autre que le pigeon voyageur.

Et s'il vous venait l'envie de rejoindre ces « pigeons voyageurs » hors norme n'hésitez pas à venir assister à la première matinée du tricot, le samedi 19 mai, de 9 h à 12 h, au Café Le Vincennes, quartier Cholière à Orvault.