Les petites mains cousent pour les enfants du Bénin - Orvault

mercredi 01 juin 2011


Vincent, David, Bernard, des pros de la machine à coudre dans leur atelier de la Retardière.

L'association Histoire de Fil (les) compte 23 adhérentes, qui partage une passion : la couture. Elles vont également visiter des expositions, le salon des arts créatifs à Nantes et, tous les ans, au château de la Gobinière, le salon des arts textiles.

Depuis quelques années, l'association orvalataise fait son apprentissage du bénévolat et voit plus loin que le bout de ses aiguilles. « En décembre dernier, à l'occasion du salon des loisirs créatifs des Flâneries de Noël, nous avons exposé différentes pièces que nous avons confectionnées : blouses, gilets, piques-aiguilles, chemins de table, coussins, pampilles, sachets de lavande de Marseille destinés à la vente, explique l'animatrice Caroline Rochecongar. La moitié des bénéfices a été donnée à Arcade, l'association de retraités pour la coopération et l'aide au développement, qui agit au Bénin. Par ailleurs, 400 bonnets de laine tricotés main par Martine, une bénévole, ont été exposés, quelques-uns vendus, avant d'être envoyés au Bénin. »

400 € remis cette année

L'association HDF, Histoire de Fil (les), vient donc de remettre un chèque de 350 € à l'association Arcade dans le cadre des activités de l'atelier machines à coudre de la Retardière. L'an dernier, un chèque de 150 € avait déjà été remis. Un don de 50 € a également été fait à l'association Fourmis Terre, association de développement en faveur du Burkina Faso, Inde, Népal, Bangladesh, dont Brigitte Ardèche, trésorière d'HDF fait partie.

Contact : histoiredefil@gmail.com ou http://histoiredefils.canalblog.com/